About the author

Jean-Philippe Rousseau

Montréalais d’origine normande, éditeur Web depuis 1995 et ancien attaché politique. Éclectique passionné, il vous parlera de politique, de musique, de télévision… et de hockey avec la même intensité.

Related Articles

42 Comments

  1. 1

    Mortimer

    héhéhéhé!

    Un joli retour de balancier que tu nous livres ici!

    Je n’ai pas autant suivi que toi le sportnographe, tout juste 8 ou 10 émissions. Mais comme toi, j’ai vite flushé tout ça quand j’ai vu le discours politique de ces gauchistes.

    Une des premières émission qu’il est urgent de faire passer à la trappe!

    Reply
  2. 2

    Jean-Pierre

    Le sportnogaffe MDR!

    Attendez un peu. C’est pas eux qui avait pogné Jean-Charles Lajoie les culottes baissées en train de plagier un livre pour sa chronique???

    Si c’est eux, sont donc mal placés pour donner des leçons de morale! Le coup qu’ils ont fait à Maurais est vraiment salaud! Une vraie job de bras gauchiste!

    Reply
    1. 2.1

      Jean-Philippe Rousseau

      Exact ! Il s’agit bien d’eux !

      Il faut reconnaître que c’était un bon coup. Cela a remis un peu à sa place Jean-Charles Lajoie, dont j’ai longuement parlé dans un article précédent au sujet de la sortie de Tim Thomas…

      Au sujet de la “job de bras”, oui, c’est tout à fait ça !

      Reply
  3. 3

    Mortimer

    Dans la même veine, cette chronique bâclée de Cécile Gladel, une de tes compatriotes je crois, qui prouve qu’elle n’a absolument rien compris au contexte et qui ne s’est même pas donné la peine de faire un minimum de recherche :

    http://www.branchez-vous.com/info/opinions/evenement/2011/06/lets_honk_a_cyclist.html

    Elle présente même l’extrait du Sportnographe en parlant d’une compilation de Maurais Live des 6 derniers mois! lol

    Et c’est cette bande de caves qui nous informent!

    Pitoyable!

    Reply
    1. 3.1

      Jean-Philippe Rousseau

      Ce n’est malheureusement pas la première fois que l’on constate ce manque de rigueur chez les journalistes professionnels. J’ai déjà eu l’occasion de démontrer le manque de recherche chez des journalistes comme Michèle Ouimet : http://www.quebecpresse.com/2011/01/22/approximations-journalistiques/

      D’où une question : est-ce par paresse ou est-ce qu’il y a une arrière-pensée ?

      Quand à Cécile Gladel, j’ai déjà eu l’occasion de débattre avec elle… bof… disons que cet article ne m’étonnes pas vraiment. Mais merci pour le lien !

      Reply
  4. 4

    sarbour

    Le Sportnographe sans CKAC c’est Superman sans Lex Luthor… ça prend beaucoup de place, mais ça ne sert plus à rien!

    Reply
  5. 5

    Olivier Niquet

    Merci pour votre critique éclairée.

    D’abord, oui, notre mandat a évolué du sport à la politique. L’émission doit contenir environ 60% de sport et 40% du reste en ce moment. C’était notre volonté et celle de la direction que d’appliquer notre type d’humour à d’autres domaines. En quoi est-ce un problème ?

    Ensuite, concernant notre parti pris, bien sûr que nous nous moquons plus de la droite que de la gauche. Il s’adonne qu’elle nous fait plus rire par les temps qui courent. Nous sommes une émission d’humour et ne sommes pas contraints à l’objectivité. N’empêche que si vous nous écoutez bien, vous savez que nous nous attaquons aussi à la ville de Montréal, au PQ, aux syndicats et que nos entrevues avec des personnalités de “gauche” sont bien moins complaisantes que ce qu’on peut voir ailleurs. On s’est d’ailleurs assez moqué de Lisée, de son livre, de son ton hautain et du PQ lors de son passage.

    Pour ce qui est de Maurais, nous avons effectivement omis de mentionner la saison dont il était question. Vous pouvez penser ce que vous voulez et nous ne pourrions pas le prouver, mais ce n’était pas intentionnel. Dans tous les cas, inviter les gens à faire peur aux cyclistes, comme vous le dites, ce n’est pas très brillant, peu importe la saison.

    Enfin, nous faisons rarement allusion à autre chose que le sport sur le Web. L’exemple que vous donnez de “Munger, Duhaime et le débat gauche droite” est un extrait de l’émission. Nous avons publié les autres liens parce qu’ils parlaient de nous. Nous sommes très narcissiques.

    P.S. Oui, cette semaine, nous lancerons une flèche à Jean Barbe.

    Reply
    1. 5.1

      Jean-Philippe Rousseau

      Salut Olivier,

      Merci d’avoir pris le temps de me répondre.

      Votre mandat à changé ? Comme je l’ai dit dans l’article : “grand bien vous fasse !”. C’est normal qu’une émission s’adapte, ce n’est pas là le problème… bon, peut-être que le titre de l’émission correspond un peu moins au contenu, mais c’est un détail.

      C’est avec le second paragraphe que j’ai plus de problème… Oui, vous êtes une émission d’humour, j’ai bien compris le concept, depuis environ six ans que je vous connais ! ;)

      Oui, je ne m’attends pas non-plus à de la grande objectivité, c’est un fait… je m’attends juste à plus d’équilibre ! Regarde Laflaque et Infoman, deux shows de divertissement et d’humour de la société d’état. Oui, ils fessent solide sur Harper et la “drette”, mais au moins, il y a beaucoup plus d’équilibre dans les attaques. Ce n’est pas parfait, on le sait bien, mais TOUS les auditeurs s’y retrouvent (ou presque).

      Ce que je reproche le plus au Sportnographe, c’est que vous ne frustrez QUE l’auditoire de droite (en gros, je schématise)… Oui, c’est vrai que vous égratignez aussi un peu le PQ, mais tu le dis toi-même, vous avez plus de fun à vous en prendre à Duhaime qu’à Marois. De plus, j’ai pas vu beaucoup de capsules sur l’avenir du PQ, ou de Québec Solidaire… pourtant…

      S’en prendre aux idées des autres, c’est correct. Mais s’en prendre presque uniquement qu’à un seul courant de pensée, contribue donc à stigmatiser ceux qui partagent ces mêmes idées… du coup, contrairement à Laflaque ou à Infoman où l’on sait bien, qu’à un moment donné, les “adversaires” vont aussi y goûter, avec le Sportnographe, cela reste un sens unique : Radio X, le RLQ, Duhaime, Marcotte, Harper, les conservateurs… et j’en passe.

      Et franchement, je ne pense pas que la stigmatisation d’une partie de la population, soit bien compatible avec la mission de la société d’état…

      Pas sûr qu’une émission radio ou TV, ne s’en prenant presque qu’exclusivement qu’à la gauche, aux syndicats, au PQ et à QS, ferait long feu à la SRC ! Ne crois-tu pas ?

      Pour le reste, j’en prend note. Je trouve ça juste bien bizarre cette accumulation “d’adons” : diffusion d’extraits datant de six mois, sans mention de la date et avec un montage qui, par hasard, n’indique pas non plus le moindre élément pouvant replacer le contexte climatique. Mais bon… je voulais le dire, je l’ai dit… on n’en parle plus. ;)

      PS : bien hâte de vous entendre sur Jean Barbe…

      Reply
      1. 5.1.1

        Alex

        normal la drette est si facile à frustrée

        Reply
        1. 5.1.1.1

          Valérie de Laval

          Quand on voit le niveau de français des auditeurs du Sportnographe, on n’a pas de mal à s’imaginer que les missions de service public de Radio-Canada ont vraiment changées!

          Reply
          1. 5.1.1.1.1

            Alex

            il faut quand même utiliser le langage des conservateur pour se faire comprendre de la droite donc mal écrire est un pré-requis:)

  6. 6

    Karine

    Intelligent, brillant et bien documenté. On est loin des clichés biaisés du spornographe quand ils parlent de la drette!

    Bravo!

    Reply
    1. 7.1

      Jean-Philippe Rousseau

      D’accord, mais quel est votre point ?

      Reply
  7. 8

    Laurent Alarie

    Wow! C’est vrai que la droite l’a pas facile de ces temps-ci. La timidité de Duhaime est consternante, on dirait qu’il s’empêche de dire ce qu’il pense des fois. J’ai l’impression de nager en plein délire quand je lis les commentaires sur le sportnographe. Perso, je ne m’intéresse que très peu au sport professionnel mais les blagues de l’équipe du sportnographe à contenu politique et social me font rire comme c’est pas possible… presque autant que les commentaires de J.-P. Rousseau.

    Reply
    1. 8.1

      Jean-Philippe Rousseau

      Content de vous avoir fait rire.

      Merci également d’illustrer, par l’exemple, que la moquerie et le dédain, ne sont pas l’apanage des “radios-poubelles”… ;)

      Reply
  8. 9

    l'Akratique

    Bizarrement, lorsque la radio jambon tape sur la gauche (et le centre) à qui mieux mieux, personne, ni à gauche, ni à droite, ne lui reproche son parti pris. C’est donc que ces standards ne s’appliquent visiblement qu’à l’une de ces parties. Quelle hypocrisie!

    Le Sportnographe est une émission d’humour. Rien dans son mandat ne lui dicte d’être objective. Et les Radios-X, Joanne Marcotte, Eric Duhaime, Richard Martineau de ce monde offrent sur un plateau d’argent une quantité phénoménale de matériel qui ne demande qu’à faire rire. Bravo au Sportnographe!

    Reply
    1. 9.1

      Mortimer

      “Bizarrement, lorsque la radio jambon tape sur la gauche (et le centre) à qui mieux mieux, personne, ni à gauche, ni à droite, ne lui reproche son parti pris. C’est donc que ces standards ne s’appliquent visiblement qu’à l’une de ces parties. Quelle hypocrisie!”

      Heu… je pense qu’on ne doit pas vivre dans le même monde! Juste une recherche “Radio X” dans Google, pis tu verras le nombre d’articles, d’éditos contre les prises de positions de la “radio jambon”. Comme l’a dit Jean-Philippe, il y a même eu un éditorial dans La Presse qui réclamait le renvoi des animateurs du show du matin. Une radio privée!

      Et puis le Sportnographe, ils ne tapent pas encore assez sur le clou tu penses?

      Reply
    2. 9.2

      David L

      Quand la radio d’opinion tape sur la gauche, elle le fait avec l’argent des annonceurs qui placent de la publicités sur ses ondes, et le prix de cette publicité est fonction du nombre d’autideurs. Rien d’hypocrite là-dedans.

      Mais lorsque la radio d’état tape sur la gauche, elle le fait avec l’argent de mes impots, et cela est inacceptable et indigne d’une société d’état qui fait dans la communication. Personne demande aux spornogaffe d’être objectif, mais l’acharnement envers CHOI radio-x et ses collaborateurs frise la diffamation.
      ^^ Pas avec mes impôts SVP!!

      Reply
      1. 9.2.1

        David L

        ^^ Je voulais dire : ”Mais lorsque la radio d’état tape sur la *Droite*…”

        dsl

        Reply
      2. 9.2.2

        Alex

        quelle diffamation?:)

        Reply
  9. 10

    Mathieu K

    En fait, si Sportnographe voulait faire le même genre d’exercice avec de la radio de gauche hyper démagogique, usant d’aussi gros raccourcis et disant d’aussi grosses énormités, je me demande bien où ils prendraient leurs extraits audios…

    Et tout ça, c’est complètement indépendant des idées exprimées. Tout est dans la présentation et la façon de dire. Il n’y a pas d’équivalent jambon de gauche.

    Reply
    1. 10.1

      Mortimer

      héhéhéhéhé! La meilleure de la journée celle-là!

      Ce n’est pas parce que des idées que tu entends à la radio ou à la TV te plaisent, que ce n’est pas considéré comme totalement stupide par d’autres!

      La Charbonneau qui s’exprimait dans les médias et les autres syndicalistes tout droit sortis des années 70, où ils sortent encore les bâtons pour intimider les gens et en exprimant des conneries à Radio-Canada et ailleurs, c’est quoi tu penses? C’est intelligent?

      Dutrizac, qui a le quotient intellectuel d’un poisson-rouge et qui lancent des tas de conneries sur les ondes, c’est-tu bien intelligent tu penses?

      Les Lagacé de ce monde, ce n’est pas parce que leur niveau de langage est peut-être “raffiné”, qu’ils ne disent pas de grosses conneries!

      Chacun voit midi à sa porte man! C’est aussi ça la politique: les cons des uns sont les personnes censées des autres. Y’a rien de tout blanc ou tout noir.

      Reply
  10. 11

    Rémi Laliberté

    LIBARTÉ!

    Reply
  11. 12

    Michèle Desmarais

    Bonjour monsieur Rousseau,

    Je ne suis pas d’accord avec vos idées (politiques). Je suis une progressiste, ancienne membre du Parti Québécois et vous me classeriez sans doute dans la catégorie “gauchiste finie”.

    Par contre, j’essaye de ne pas tomber dans la simplification et les stéréotypes. J’ai des amis plus à droite qui apprécient mon ouverture d’esprit et on a de très belles conversations ensemble. Je ne suis pas d’accord avec eux, mais je suis aussi capable de comprendre leur point de vue.

    Droite ou gauche, quand des gens sont intelligents et ouverts, quand ils sont articulés, il faut savoir le reconnaître, mais surtout, l’apprécier!

    C’est le cas, aujourd’hui, après la lecture de votre article. Vous exprimez très bien et très clairement vos points et vos critiques. Je pense que l’équipe du Sportnographe aussi l’a apprécié, si j’en juge le ton de leur réponse. C’est normal, vous vous êtes aussi donné du mal pour apporter votre pierre au débat!

    Par contre, je trouve certaines réponses à l’article, assez ordinaires! Et je vise autant les 2 bords! Monsieur Alarie, par exemple, me fait un peu honte, j’avoue.

    Je ne suis pas trop le hockey et donc, je ne connais pas très bien le Sportnographe, à part quelques extraits qui circulent sur le web. Je ne vais donc pas trop m’enfoncer dans le sujet, par contre, je peux dire une chose: mélanger sports et politique, ça n’a jamais été une bonne idée. Pour ça, je serais donc d’accord avec ce que vous exprimez dans votre article.

    Pour le reste, je laisse les “experts” parler!

    J’espère que vous publierez mon message. Mais sachez que j’ai bien apprécié votre texte, qui est une analyse intéressante et censée.

    Reply
    1. 12.1

      Jean-Philippe Rousseau

      Merci Michèle. C’est très apprécié.

      Reply
    2. 12.2

      Olivier Niquet

      Madame, il me semble que votre commentaire qui semble pourtant inofensif, illustre bien ce que nous tentons de pourfendre au Sportnographe : la désinformation (à gauche ou à droite).

      Vous dites ne pas connaître très bien le Sportnographe, mais être d’accord avec l’auteur de l’article. Il faut s’informer avant d’émettre un jugement. Je vous invite à écouter l’émission et à nous en reparler.

      Reply
      1. 12.2.1

        Michèle Desmarais

        Monsieur Niquet,

        Je vous invite à me relire. Je ne prenais pas position par-rapport aux critiques sur votre émission (je suppose que vous en faîtes partie), mais plutôt sur le fond et l’analyse qui est faite de l’équilibre de la critique et des opinions.

        Vous le dîtes vous-même dans votre message, monsieur Niquet, vous vous en prenez plus facilement à la droite. Ce n’est tout de même pas moi qui l’a inventé? Non?

        Sur ce point, donc, je partage en partie le point de monsieur Rousseau: le rôle de Radio-Canada n’a jamais été de prendre parti, ou d’être un porte étendard d’une idéologie contre une autre. Je le dis d’autant plus que je suis, je pense, plutôt de votre bord politique. Je le dis surtout, parce que je ne voudrais pas que l’inverse se produise: que Radio-Canada devienne le porte-parole de la droite conservatrice canadienne.

        Le danger est là, monsieur Niquet. Car à force de “beurrer épais” et de trop tirer d’un bord, le retour de balancier pourrait être très difficile à digérer.

        Oui, il y a beaucoup de choses à dire sur la droite, mais vous n’êtes pas le représentant des progressistes à Radio-Canada, vous êtes au service du public, pour le divertir, c’est vrai, mais vous n’êtes pas là pour vous substituer aux partis d’opposition.

        Merci de me lire.

        Reply
  12. 13

    Benoit Méthot

    Voici quelques réflexions disparates sur votre article.

    – Dutrizac et Lagacé sont de gauche? Depuis quand? Je les ai toujours vu comme des critiques tout azimuts, qui tentent de pourfendre l’idiotie et l’incompétence où qu’elle se trouve.

    – Existe-t-il des humoristes de droite? Correction, existe-t-il des humoristes de droite … drôles?

    Aux États-Unis, pendant les années Bush, Fox News régnait, et règne toujours, sur l’information continue. Leur critique numéro 1 était, et est toujours, le Daily Show. Fox a tenté de créer son propre Daily Show de droite. Le “1/2 hours News Hour”, http://www.youtube.com/watch?v=w3DA5lN1iwI&feature=player_embedded

    http://www.youtube.com/watch?v=S7pGt_O1uM8 (Pitoyable…)

    Ils ont sévi pendant 15 épisodes et ont vite sombré.

    Depuis ce temps, quand les conservateurs critiquent les humoristes qui se foutent constamment d’eux, je me demande toujours pourquoi il n’y a pas d’humoriste de droite, ou à tout le moins qui ont du succès.

    Je n’ai pas encore trouvé la réponse, mais le ton des “pundits” de droite y est peut-être pour quelque chose.

    La ligne entre le sarcasme et le mépris est très mince. Ce qui fait la force du Daily Show selon moi est qu’il ne franchit que rarement cette ligne. La preuve, de nombreux politiciens et commentateurs de droite n’hésitent pas à y être interviewé.
    L’émission, ainsi que le Colbert Report, attaquent principalement la bêtise, les mensonges et l’hypocrisie des politiciens. Qu’ils soient de droite ou de gauche (si on accepte que les Démocrates sont vraiment de gauche bien sûr). Quand Obama mérite d’être critiqué, Stewart n’hésite pas à le faire:
    http://gawker.com/5821453/jon-stewart-criticizes-obama-for-weak-debt-talks-performance
    http://restoringtruthiness.org/24/jon-stewart-criticizes-obamas-lack-of-communication-regarding-not-war-with-huffington-post
    Évidemment, la droite passe au tordeur, mais au lieu de jouer les vierges offensées, les conservateurs devraient se demander pourquoi ils sont principalement la cible des humoristes. Je suggère que c’est peut-être qu’ils franchissent allégrement la ligne mentionnée ci-haut: ils sont souvent méprisants.
    C’est une chose d’être critique, sarcastique, mais le mépris est à mon avis inacceptable.
    Dans le clip suivant de Dumont et Duhaime sur la semaine sans ma voiture, que le Sportnographe m’a fait découvrir, on y entend un bon exemple de ce mépris. Sans compter les erreurs de raisonnement, les déformations de l’information, mais oublions ces détails, et concentrons-nous sur le ton. http://sportnographe.radio-canada.ca/munger-du-velo-et-des-chevaux-14056.html
    Je ne dis pas que cette fameuse semaine n’est pas sans failles, mais cette suite d’inanités est pénible et sans humour. Comment peut-on les prendre au sérieux? Même quand Kadir a participé à cette ridicule manifestation anti-godasse Israélienne, j’ai trouvé qu’il exagérait, mais sa pensée et son raisonnement, avec lequel je n’étais pas d’accord, était cohérent et je n’ai pas senti de mépris envers le marchand ou même Israël. J’ai surtout ressenti de la colère et de la frustration face à la situation Palestinienne et un désir sincère de vouloir faire sa part dans la résolution du conflit.
    Bon je me suis trop étendu, mais je crois que la droite devrait se demander pourquoi l’humour de droite existe à peibne. Ça pourrait l’aider à mieux faire passer son message et être plus respecté.

    Reply
  13. 14

    Laurent Alarie

    Toute mon admiration au Sportnographe!

    Un humour caustique et corrosif qui s’affirme et qui prend parti politiquement, socialement et culturellement.

    Mais il est toujours difficile de prendre position (surtout politiquement)car on prête de facto le flanc à la critique et plus souvent qu’autrement à celle qui se veut «neutre» et libre de tout a priori politique.

    Mais voilà, il s’agit ici d’une émission d’humour, de divertissement. Et je trouve rafraichissant cet autre discours qui effectivement rompt avec celui des Duhaime, Dumont, Fillion, Arthur et bien d’autres.

    Mais il est très symptomatique que l’on s’attaque aux discours qui rompt avec ceux qui s’inscrivent dans le sillage des discours «mainstream». M. Rousseau en livre un exemple flagrant et il y met toute la gomme. Je salut d’ailleurs son altruisme.

    À mon avis, et à celui de beaucoup d’autres, la droite libertarienne est ridicule et c’est tout à l’honneur du Sportnographe de s’en moquer. Si on ne vaut pas une risée on ne vaut pas grand chose n’est-ce pas?

    Reply
  14. 15

    Geoff M

    Haha une “analyse”!
    Un jambon de droite ou de gauche reste un jambon. Les crétins sont plus souvent de droite, qu’est-ce qu’on peut y faire? Faudrait surreprésenter les niaiseries des gauchistes pour faire plaisir à ceux qui trouvent que le discours de droite domine pas assez comme ça?
    Y’en a à la pelleté des émissions de radio-poubelle de droite, le sportnographe est à peu près le seul contre-discours qu’on a.
    Anyway inquiète toi pas Rousseau, tes amis les conservateurs auront tôt fait de privatiser Radio-Can.

    Reply
  15. 16

    felix

    La droite au Québec n’est pas un courant de pensée, mais un état d’esprit qui n’a justement pas d’esprit… Et rire des idiots est un droit inaliénable.

    Reply
  16. 17

    Les errements diffamatoires des blogs de droite

    Le sportnographe est une émission satyrique qui dénonce et caricature la démagogie, la désinformation et l’insignifiance dans les médias. Beaucoup de la démagogie émise au Québec provient des radios-poubelles de Québec et de chroniqueurs de droite, ce qui fait que des extraits de leurs imbécilités sont souvent rapportés au sportnographe afin d’exposer à tous leur indigence intellectuelle, au plus grand plaisir des auditeurs de l’émission humoristique. Jean-Philippe Rousseau, blogueur de droite prolifique, récupère ça pour alimenter des mèmes chers à la blogosphère de droite du Québec:
    1. La droite est opprimée
    2. Radio-Can est un véhicule biaisé de propagande gauchiste payée avec nos taxes
    Pour M.Rousseau, le fait que le Sportnographe expose les abus de chroniqueurs de droite constitue une prise de position gauchiste, à preuve, au sportnographe ils arrêtent pas de parler d’autre chose que du sport.
    C’est d’autant plus malheureux que ce billet induira les non-auditeurs du sportnographe en erreur. L’essentiel du contenu “politique” du sportnographe consiste à passer des extraits de radio-poubelle (Maurais, Gravel, Dupont, Bouchard, Filion et compagnie) en pointant sophismes et désinformation; faire une caricature de leur discours (ex: le monde selon Shaine); et à tenir de courts débats où les animateurs présentent le point de vue de jambon, Piquette fait l’avocat du diable un peu et on conclut avec un autre point de vue de jambon. Le seul moment où un point de vue opposé est véritablement présenté est à la chronique de Fred Savard, qui dure environ 3 minutes. Au total, juste les extraits de droite qui sont présentés au Sportnographe doivent facilement dépasser la longueur de temps de Fred Savard. Les invités que reçoivent le sportnographe penchent peut-être plus à gauche que les invités qu’on est habitués d’entendre aux radios de droite, mais généralement ils ne s’en servent pas comme tribune pour faire de la propagande, ils vont plutôt rire de tout et de rien. Plusieurs des invités du sportnographe sont des têtes de turc de la droite québécoise: Guilbeault, Khadir, Fernandez. À ce moment ils peuvent rire des mèmes que la droite entretient envers eux. Terrible n’est-ce pas!

    Radio-Canada est sans doute la radio québécoise la plus équilibrée et la plus riche en contenu. Cela dépend des émissions mais généralement y présente un point de vue équilibré et on y encourage l’esprit critique (et sans annonces de chars qui nous prennent pour des caves à toutes les 10 minutes). Mais ça, les pourfandeurs de la radio d’état ne vont jamais le reconnaître parce que pour eux les médias conventionnels n’exposeront jamais assez leur discours.

    Reply
  17. 18

    Valérie de Laval

    Radio-Canada n’est PAS là pour servir un camp politique ou un autre. Les contribuables donnent beaucoup d’argent à la société d’état, pour être à LEUR service et pour les représenter, TOUTES tendances confondues.

    C’est une des nombreuses raisons pour lesquelles j’écoute de moins en moins Radio-Canada: je ne m’attends pas à retrouver un discours idéologique dans des émissions de service public!

    SERVICE PUBLIC, ça veut pas dire au service d’un groupe de pression, ou d’un groupe politique, ça signifie être au service de TOUS les citoyens.

    À lire certaines personnes ici, il leur faudrait un sérieux cours de rattrapage au niveau des connaissances générales, parce que Radio-Canada n’est pas là pour contre-balancer d’autres médias privés! C’est totalement stupide!

    D’ailleurs, faites donc une liste des pays où les radios d’états sont là pour briser les médias privés. Vous allez être surpris de voir que ce sont des états où l’on veut réduire la liberté de presse.

    La politique n’a rien à faire à Radio-Canada, il va falloir que ça change!

    Reply
  18. 19

    Jean Bonsecours

    Eh bien, si vous connaissez des extraits bien juteux de jambons de gauche qui se calent à la radio, nous serions ravis de les entendre.

    Reply
    1. 19.1

      christian

      Vous savez, m. Bonsecours, une plainte a déjà été déposé contre Joël Lebigot il y a quelques années quand il affirmait tout son “amour” envers les américains.

      http://www.google.ca/url?sa=t&rct=j&q=joel%20le%20bigot%20amerloque%20plainte&source=web&cd=1&ved=0CCIQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.radio-canada.ca%2Fapropos%2Flib%2Fv3.1%2Fpdf%2F2006_12_20.pdf&ei=8ppfT9OPHsbs0gH_64jHBw&usg=AFQjCNFFLjoui1Is3DmSGxUtNE6kHbVp5A

      Quand on lit le document, on peut y voir que la direction de Radio-Canada, pour défendre les propos de leur animateur vedette, affirme que “ces remarques ont été lancées dans le feu du direct”.

      Le principe de la “radio-jambon”, qui est EN DIRECT également, est d’avoir des discussions un peu comme on le ferait autour d’une bière entre amis. Des fois, ça sort tout croche, des fois, on se demande où ils veulent aller avec leurs skis, mais c’est une radio WYSIWYG. Dans le cas du Sportnographe, et bien non, on n’aura JAMAIS d’extraits d’eux où ils vont trop loin, tout simplement parce que ces extraits, au cas où ils auraient lieu, seraient COUPÉS au montage.Par contre, on a une méchante bonne idée de leur adresse idéologique quand on les entend glousser de plaisir en écoutant les éditos de Fred Savard.

      Au petit jeu des extraits audio, je pourrait en sortir 2-3 d’Amir Kadhir (ou donner des exemple de sa plate-forme électorale) qui démontrerait qu’il est un parfait imbécile, alors que ce n’est pas le cas. Vous demandez s’il y a des extraits de radio jambon de gauche, je vous répondrait que je ne pense pas qu’il existe d’équipe de recherchistes aussi imposante que celle du sportnographe dont la tâche est d’écouter tout ce qui se fait à Radio-Canada ou Télé-Québec, à la recherche de la perle rare permettant de remplir les trous dans une émission d’humour.

      Reply
  19. 20

    Ekto

    La toute dernière des Sportnogaffeurs:

    Ils viennent seulement de découvrir que Éric Duhaime a travaillé au PQ en 1993!!! (Allô Google!!!)

    Ils passent leur temps (et notre argent) à chercher des “cotes” pour planter Duhaime, mais ils n’ont jamais vraiment écouter ses chroniques, parce que Duhaime parle de son passé politique assez régulièrement!

    Duhaime a aussi travaillé pour Gilles Duceppe, mais ça, je suppose que les Sportnogaffeurs ne le savent pas encore.

    D’abord, PQ, PLQ, PLC, PCC, Bloc, NPD… si l’on fait la liste de toutes les personnes qui ont changé d’allégeance, la liste risque d’être longue.

    Ensuite, quel est le point? N’a t-on pas le droit de changer d’avis? N’a t-on pas le droit même à l’erreur (si s’en est une)?

    Un coup parti: Duceppe est un marxiste, Trudeau (père) un séparatiste, le Sportnograffe… une émission de sport!

    Quelle bande de caves!

    Reply
    1. 20.1

      Ekto

      D’ailleurs, il est très intéressant de voir que le Sportnorgraphe filtre les commentaires qui sont faits sur leur site.

      J’ai posté un commentaire à 16h33, toujours en attente de modération, alors que des commentaires postés à 16h34, 16h40, 16h43… sont déjà publiés! (Ils sont d’ailleurs déjà à l’heure avancée de l’Est!)

      Seule différence entre tous ces commentaires: le mien ne plante pas Duhaime!

      (Je vous envoie la capture d’écran par courriel).

      Reply
      1. 20.1.1

        Jean-Philippe Rousseau

        Merci pour votre message et votre commentaire.

        C’est difficile à dire, de prime abord, si le geste est délibéré. Je sais qu’ils utilisent la plate-forme de publication WordPress, qui utilise différentes options dans la publication des commentaires.

        Ainsi, ils peuvent publier tous les commentaires sans aucune modération. Ou alors, publier après modération. Ou encore, publier automatiquement ceux qui ont déjà été modérés par le passé.

        Est-ce votre premier commentaires sur leur blogue ?

        Par contre, il est certain qu’aujourd’hui, en 2012, on a des outils qui permettent de publier les commentaires pratiquement instantanément et où que l’on soit. Avec l’application iPhone, par exemple, en 10 secondes je peux autoriser la publication d’un commentaire… tout comme je l’ai fait pour les vôtres, d’ailleurs.

        En clair, vous êtes peut-être la victime du système de modération de WordPress et non pas forcément de l’équipe du Sportnographe. Par contre, avec les outils existant aujourd’hui, cette excuse est de moins en moins valable…

        Reply
  20. 21

    Philippe

    Je suis de Quebec et j’écoute 30 minutes de radio dans ma voiture tous les matins! Je me promène entre Radio X, le 93, Radio-CAN et Quebec800. Je dois avouer que je trouve très divertissant d’entendre rire de ma radio!!! Ça me fait fait rire, surtout les parodies! Moi, ça me fait pense a RBO de l’époque!

    Peut-être que le Sporno pourrait rire d’avantage de la gauche, mais je ne pense pas qu!elle donne autant dans le spectacle que ne le fait la radio de droite…

    Je pense qu’il est aussi rendu difficile à Qc d’entendre une opinion qui n’est pas de droite a la radio! On avait besoin il y a quelques temps dé se dissocier de Montréal qui avait peut être un discours qui ne nous rejoignait plus… et c’est passé par la radio! Mission accomplie a mon sens!!! Et bravo!!! Mais il nous faudra un peu plus de diversité dans les propos radiophoniques a mon sens, la droite ayant pris pratiquement toute la place!!!

    Merci de me publier er bravo à tous pour le débat

    Reply
  21. 22

    Filou

    Personnellement j’aime bien les entendre. Il me semble qu’ils se moquent de ceux qui trebuchent- les mauvais coups et les déclarations incohérentes. je pense a Mme Marcotte qui affirmait etre d’extreme centre a un moment donnée… Mais ca arrive a tout les courants politiques.
    Guy A Lepage a été assez accueillant avec Duhaime- allez le revisionner. Du meme coup- j’ai beaucoup de difficulté a différencier la droite RLQ du tea party américain-
    Cest peut etre une des raison que cette droite n’est pas prise au sérieux et qu’on sen moque un peu plus.
    Néanmoins rien n’est plus dommageable pour une société den etre rendu a des débats de sourd et a insulté le parti opposé. Si il y en a qui veulent un pays- on va devoir etre capable de se parlerbien avant:)

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2010-2015 - Québec Presse - Tous droits réservés