About the author

Jean-Philippe Rousseau

Montréalais d’origine normande, éditeur Web depuis 1995 et ancien attaché politique. Éclectique passionné, il vous parlera de politique, de musique, de télévision… et de hockey avec la même intensité.

Related Articles

14 Comments

  1. 1

    Mario Legault

    Le chat sort du sac! Dans le cas de Kadhir, c’est assez clair. L’homme est intelligent, mais pas suffisamment pour refréner aussi longtemps son extrémisme.

    Allié depuis toujours des communistes, les pires tortionnaires de l’histoire de l’humanité, amis de quelques islamistes radicaux, le voilà maintenant en croisade contre le peuple québécois ou, du moins, la partie du peuple québécois qui ose ne pas penser comme lui!

    Amir Khadir, c’est un danger pour notre démocratie! À surveiller de près!

    Reply
  2. 2

    Marie-Michelle T.

    Bonjour,
    Dire que cet homme est la personnalité la plus appréciée du Québec ! Je me demande comment sont fait ces sondages, parce que je ne connais pratiquement personne qui apprécie vraiment monsieur Khadir.

    Ça reste essentiellement un phénomène montréalais et encore, je suis plutôt gentille, puisque sortis du Plateau et de Mercier, Québec Solidaire a des scores ridicules.

    Il faut soutenir le marcheur et aller acheter des chaussures là-bas, histoire de montrer qu’on ne se laissera jamais faire par des donneurs de leçons !

    Merci de me publier.

    Reply
  3. 3

    nostress

    Même un avocat tout droit sorti de l’école n’aura aucun mal à prouver l’intimidation vu que ces imbéciles se sont mêmes filmés devant la boutique!

    Quand à Amir Khadir, est-on surpris? L’UFP était déja très marqué à l’extrême-gauche, ça s’est pas arrangé avec Québec Solidaire! Tous les petits incompris, fumeurs de pot et profiteurs du système se sont retrouvés là, avec leur t-shirt du Che et leurs idées à la Brejnev!

    Le petit Staline du Plateau commence sa petite révolution de salon et il a commencé avec ce pauvre commerçant!

    Bravo Amir! En voila un courageux! Jeter des chaussures sur une photo et s’en prendre au petit Québécois de son quartier, voila ses exploits!

    En passant, cool l’article! Et longue vie à Québec Presse.

    Reply
  4. 4

    Jean-Pierre

    Halte à l’intimidation! Halte à Khadir! Le peuple doit se mobiliser!

    Reply
  5. 5

    Pat

    Si Khadir connaissait vraiment son dossier, il saurait que les Palestiniens, au Liban, n’ont pratiquement aucune liberté. Manifeste t-il devant les restaurants libanais ?

    Bien-sûr que non !

    Reply
  6. 6

    Marie-Ève

    La prochaine fois que vous écrivez un texte du genre, tâchez d’éviter les sophismes. Appel aux sentiments, généralisation hâtive, pente glissante, fausse analogie, enfin bref! Soyez un peu plus objectif et révisez vos propos. Vous seriez beaucoup plus crédible, et vous réussiriez sans doute à mieux faire passer votre message.

    Reply
    1. 6.1

      Jean-Philippe Rousseau

      @ Marie-Ève

      J’ai bien pris en note cette litanie de qualificatifs, mais quid de l’argumentation ? J’aurai espéré au moins du concret, du tangible, bref, quelque-chose de raisonné.

      En clair, vous vous empressez de faire, ce dont vous me reprochez. C’est, pour le moins, assez cocasse ! Vous ne trouvez pas ?

      Reply
  7. 7

    Pierre Paradis

    Il faudrait attention de ne pas banaliser le mot «terrorisme». Vous êtes comme le tarla dans la piscine qui crie à la noyade à tous les 5 minutes.

    Tant qu’à parler de terrorisme, lâchez Khadir 2 minutes, et parlez-donc des attaques au cocktail Molotov et des commerces incendiés à Montréal-Nord.

    À moins que vous n’ayez peur de dénoncer la mafia?

    Reply
    1. 7.1

      Jean-Philippe Rousseau

      Oh ! Il ne faudrait pas parler d’un petit commerçant sans cesse intimidé, pris à parti dans une affaire qui ne le concerne absolument pas, juste sous prétexte qu’il se passe des choses plus graves à Montréal ? Rendus là, plus personne ne s’exprimera sur rien, puisqu’il y a toujours plus grave ailleurs, monsieur Paradis !

      Ne serait-ce pas plutôt parce que cela vous dérange qu’on puisse en parler ?

      Oui, il y aurait également beaucoup de choses à dire sur la Mafia. Peut-être que nous en parlerons… je n’écarte pas l’idée, puisque le sujet est, lui aussi, intéressant.

      Mais de la même manière que je ne pense pas que quelqu’un puisse vous dicter ce que vous devez dire, ce ne sont pas des commentaires d’adversaires idéologiques, qui vont nous dire quoi écrire et quoi penser. N’est-ce pas ?

      Pour finir, quand un député, censé défendre les Québécois, prête main forte à une action visant à faire plier un commerçant montréalais, chaque semaine, depuis quatre mois, je pense qu’on se trouve dans une situation intolérable et indigne d’une nation civilisée. D’ailleurs, Khadir reconnaît lui-même, depuis peu, qu’il s’agit d’une erreur… peut-être devriez-vous l’écouter !

      Monsieur Paradis, si, une fois par semaine, je venais avec une pancarte, à côté de votre bureau, ou à côté de votre poste de travail, en invitant les gens, vos collègues, à ne pas recourir à vos services, ne penseriez vous pas, vous aussi, qu’il s’agirait ici d’une façon de terroriser le monde ? Êtes-vous bien certain de ne jamais employer ce terme ou un comparable dans ce genre de situation ? Peut être pas les premières semaines, mais au bout de quatre mois, réagiriez vous avec autant de légèreté ?

      Nous sommes loin de la mafia, certes, mais est-ce pour cela que l’on doit intimider les gens ?

      Reply
  8. 8

    Pierre Lacombe

    Très bon résumé de toute cette affaire. Pour ceux qui n’ont pas suivi l’affaire, il trouverons les hauts et les bas de toute cette histoire. Certain gens n’ont pas aimer, c’est bien parce qu’ils ont pu lire un texte dévastateur contre leurs positions sordide. Bravo

    Reply
  9. 9

    douX

    On voit bien le non-respect total du choix des québécois pour Amir Khadir comme numéro 1 parmi les politiciens. Une bande d’écrapoutie de la conscience qui se mettent au service du lobby israélien pour que continue le génocide palestinien perpétué par l’État isrélien. Vive Le boycott des produits israéliens!

    Reply
    1. 9.1

      Jean-Philippe Rousseau

      L’Assemblée nationale dans son ensemble (à part Khadir), a voté contre le boycott de la boutique Le Marcheur (PQ, PLQ et ADQ).

      Le conseil municipal de la ville de Montréal s’est également prononcé contre ce boycott.

      Une majorité de Québécois sont également opposé au boycott…

      Que vous faut-il de plus ?

      Si vous souhaitez un boycott, il faut suivre les règles démocratiques ! Je sais bien que pour Québec Solidaire les règles démocratiques ne sont suivies que lorsque ça les arrangent, mais dans le cas du boycott, ça prend un vote à l’Assemblée.

      Ce vote, vous ne l’avez pas, donc, suivez les règles démocratiques et cessez de terroriser ce commerçant ! La loi est la même pour tous : le Québec et le Canada ont des accords commerciaux avec Israël, ce n’est pas une option que de les respecter, c’est une obligation légale !

      Si vous ne respectez pas la loi, vous ne valez pas mieux que les soi-disant fascistes que vous semblez dénoncer, mais que vous accueillez à bras-ouverts dans vos rassemblements (présence de Jean-Roch Villemaire du MNRQ avec les gens du PAJU) :

      http://www.quebecpresse.com/2011/01/23/liaisons-dangereuses/

      Alors vous n’avez pas de leçons à donner !

      De plus, avez-vous dénoncé les actions anti-palestiniennes de la part de L’Egypte, de la Syrie et du Liban ? Dans ces pays, les Palestiniens n’ont aucun droit ! Aucun !

      Reply
  10. 10

    Charles Étienne Camirand

    Bonjour monsieur Rousseau,

    je suis en même temps surpris et en même temps pas du tout par la faiblesse de votre logique d’argumentation, et même la démagogie dont vous faites preuve dans votre article.

    Comparer le boycott commandé par BSD et PAJU à des PRODUITS ISRAÉLIENS à celui commandé par le NSDAP à TOUS LES PRODUITS JUIFS n’a aucun sens, ni rationnellement, ni empiriquement. Si vous réfléchissez un peu, vous vous rendez bien compte que c’est extrêmement différent d’en appeler au boycott de tous les produits d’un peuple entier pour des motifs raciaux, et d’en appeler au boycott de tous les produits d’un seul pays pour des motifs politiques. Rappelons qu’Israël ne représente pas tout un peuple à travers le monde. Critiquer Israël, ce n’est pas critiquer les Juifs, au même titre que critiquer le Québec, ce n’est pas critiquer tous les francophones catholiques du Canada. Il me semble que cette distinction, si simple, est élémentaire, et malheureusement, vous versez dans la facilité, trop populaire en occident, d’associer toute critique d’Israël à une critique du peuple juif. Réduisez-vous la culture juive aux seules limites d’Israël? Les nazis en avaient après la culture juive. Alors, votre démagogie, je crois qu’on peut se la mettre là où je pense, parce que là, ça dépasse les bornes!!!

    Personnellement, je suis pour le boycott des produits israéliens, tout d’abord parce que ce pays, du moins, ses dirigeants, agit en cowboy au Moyen-Orient depuis 1948. Oui, ces terres appartenaient aux Juifs au départ, mais tout de même, aller reconquérir les territoires plusieurs siècles plus tard après la conquête arabe, foutre les arabes dehors, et refuser de coexister, est-ce une attitude acceptable? Quand un pays en envahit un autre de nos jours, normalement, on est contre. Alors voulez-vous bien m’expliquer pourquoi a-t-on permis que les Juifs reprennent la terre d’Israël qu’ils avaient perdu aux mains des arabes vers l’an 600???

    Je crois que si la création de l’État moderne d’Israël est un fait, que je critique hautement, mais qui est un fait et sur lequel il serait insensé de revenir, cela ne donne pas pour autant le droit à Israël de maltraiter les Palestiniens comme elle le fait depuis tant d’années, suscitant colère et grogne à travers tout le Moyen-Orient. Une opinion comme celle-là, des millions de gens la partagent à travers le monde. Donc, si vous êtes tant démocrate que vous le prétendez, vous vous rappellerez cela, et vous respecterez ceux qui pensent qu’Israël est un pays qui doit être boycotté, (dans la mesure où boycotter, c’est protester contre), jusqu’à ce qu’il reconnaisse l’indépendance de la Palestine et de Gaza, qu’il cesse toute attitude belliqueuse et colonialiste dans la région, voire impérialiste, et qu’il arrête de s’en prendre aux Palestiniens. Le jour où cela sera fait, on pourra enfin recommencer à acheter, peut-être, des produits israéliens.

    Mais ce que je pense de la question israélienne n’est même pas l’essentiel de mon propos. Il faut comprendre la portée du geste posé par les manifestants à qui vous vous en prenez en allant les comparer aux nazis. Il y a toutes sortes de raisons de boycotter un produit. Soit parce qu’on désapprouve ses modes de production, soit ses producteurs eux-mêmes, soit ses modes de distribution et de vente, etc. Par exemple, on pourrait très bien boycotter les produits chinois parce qu’on sait que la plupart sont fabriqués par des ouvriers sous-payés et profondément exploités par des entreprises (souvent occidentales) qui s’en mettent plein les poches sur leur dos. Le boycott est un choix tout à fait légitime, c’est une manière de s’exprimer et de faire changer les choses, c’est un moyen de pression, au même titre que la manifestation, le discours, la publication, la grève ou le lockout, bref, un moyen parmi d’autres d’agir pour des causes qui nous tiennent à cœur. Les gens s’offusquent qu’on ait manifesté contre un seul commerçant en particulier, eh bien, je leur réponds qu’il fallait bien le faire à quelque part, et c’est sur celui-là que c’est tombé. N’empêche qu’il n’a rien compris, qu’il ne veut rien entendre, qu’il se fout complètement des arguments, pourtant supérieurs, de la partie adverse, pourquoi, parce qu’il fait des affaires en or et qu’il se fout de tout le reste, en autant qu’il engrange ses petits profits, eh bien moi je lui dit tant pis, monsieur Archambault, le proprio de la boutique Le Marcheur. Tant pis, monsieur qui ne pense qu’à faire de l’argent. Si ce monsieur avait des principes, il entendrait raison et changerait progressivement de fournisseurs, surtout que cette marchandise n’occupe que 2 petits pour cents de son chiffre d’affaire!!! Non mais! Et quand vous parlez d”‘intimidation”, vous dépassez aussi les bornes du raisonnable. Franchement, a-t-on vu les manifestants molester quelqu’un? Crier après les consommateurs qui entraient dans la boutique? Menacer quelqu’un avec une arme, comme vous nous apprenez dans votre article que les nazis le faisaient avec les consommateurs qui osaient daigner entrer dans une boutique juive? Non. Rien qu’une manifestation tout ce qu’il y a de plus pacifique et légitime. Parfaitement démocratique, ça, monsieur Rousseau, vous ne trouvez pas? Dénoncer une petite entreprise, c’est interdit? Ce n’est pas correct? C’est immoral? Quel genre de morale se cache derrière votre pensée, monsieur Rousseau?

    Quand on achète à Israël, on supporte économiquement Israël et son gouvernement, et donc, on leur envoie comme message qu’on se fout bien de ce qu’ils font aux Palestiniens, en autant que nous, on y trouve notre compte, ce que je trouve répugnant, oui, profondément répugnant comme agissement, mais malheureusement, la plupart des gens ne pensent qu’à leur petite vie et leur petite business. Monsieur Yves Archambault n’est pas très spécial, il n’a pas été choisi parce que c’était le pire. Le sort est simplement tombé sur lui, mais ça aurait pu être sur n’importe lequel des entrepreneurs qui importent d’Israël. Son attitude de je-m’en-foutisme et son petit raisonnement plat comme quoi “je ne fais pas de politique, donc j’ai droit de vendre ce que je veux car c’est légal”, il est loin d’être le seul à l’avoir, et ce triste épisode nous le rappelle que trop bien. Monsieur Archambault n’est que le modèle typique du petit capitaliste égoïste qui pense avant tout à son profit personnel, au fleurissement de ses affaires avant de penser à toute autre chose, qui paye ses employés au salaire minimum parce qu’il est tenu de le faire (car si il en avait l’occasion, il les paierait bien moins, ces fainéants), qui s’en tient au strict minimum légal. Monsieur vend 2% de produits israéliens, et n’est même pas foutu d’en acheter d’ailleurs, pensez-vous que c’est une personne de principes? Aucunement. Ah oui, l’argent, c’est ça son principe. Alors moi j’applaudis cette manifestation, si petite fut-elle, contre tout ça dans le fond. Contre l’égoïsme, contre l’apolitisme et le renoncement, contre le manque de jugement et surtout, contre le statu-quo et pour un changement en matière de consommation. Rappelez-vous tous toujours de cela: “Consommer, c’est voter”. Tous ceux qui essaieront de vous convaincre du contraire sont des menteurs et des démagogues. Quand j’achète un produit, c’est toute sa fabrication et les gens qui le fabriquent que j’encourage et que je supporte. Ainsi, je “vote” indirectement pour que les choses restes telles quelles.

    Finalement, l’opinion selon laquelle il est inutile de protester contre quelque chose de légal et qu’il ne serait légitime de le faire que si cette chose était illégale n’a absolument aucun sens ni aucune logique. Suivant votre logique, on ne protesterait plus contre la pollution, la guerre, la violence, la faim, le fédéralisme, la pauvreté, le capitalisme, puisque, après tout, c’est vrai, ce sont tous des trucs légaux!!! Il n’est pas illégal de prendre son auto polluante à tous les matins pour aller au boulot, mais pourtant, est-ce que ça fait de l’acte de polluer en prenant l’auto un acte irréprochable et inattaquable? Qui est le plus fasciste ici? Depuis quand faut-il attendre après des législations pour lutter et militer pour des causes qui nous tiennent à cœur et des problèmes de société et d’environnement? N’est-ce pas cela, qui est un principe que vous devriez défendre, qui est celui de la LIBERTÉ D’EXPRESSION? Amir Khadir, justement, l’a compris, et contrairement à tous ceux qui s’en offusquent, il a compris que manifester, c’est important. On devrait le rappeler à nos autres chers politiciens, qui passent leurs journées assis sur leur cul dans leur bureau, ou entre deux meetings ou soupers spaghettis à récolter des faveurs et se faire de la pub pour leur prochaine campagne. Amir, lui, il agit pour changer le monde, pendant que la plupart des politiciens agissent pour se faire réélire. Ça, j’appelle ça des convictions, de la trempe, du leadership et de la pro-action, tout ce qui manque cruellement en politique présentement au Québec. Vous devriez admirer cela, au lieu de vous émouvoir en paranoïaque comme vous le faites.

    Et quand vous citez du Richard Martineau ou du Éric Duhaime, vous perdez toute crédibilité intellectuelle à mes yeux. On voit très bien que vous êtes de droite, et c’est un bon vieux truc de la droite que de faire de la démagogie, d’usurper des faits, de manipuler les gens avec des raisonnements faux ou incomplets, de faire dans le spectacle et le sensationnalisme, bref, d’épater la galerie avec des choses simples et fausses, montrant la gauche comme quelque chose de trop compliqué pour être vrai. La réalité est complexe; ça ne l’empêche pas d’être vraie. Rien n’est aussi simple que la droite le prétend depuis toujours. Mais comme malheureusement pas grand monde ne réfléchit beaucoup, eh bien, la droite simpliste s’en tire bien et marque des points, justement parce qu’elle rejoint plus de gens dans leur simplicité intellectuelle. C’est pour ça que vous êtes autant populaires. Moi, je trouve que c’est quand des gens qui pensent ainsi sont populaires à ce point qu’on s’en va vers quelque chose d’inquiétant…

    Mes sympathies,
    Charles Étienne Camirand.

    Reply
  11. 11

    Jacques

    Khadir et ses chemises brunes socialos fachistes de Québec Solidaire devraient etre interdit

    Ce sont des precheurs de haine digne de l’Allemagne socialiste nazi des années 30 édifier par Hitler

    Comme dans le régime socialo nazi…il est strictement interdit par ordre d’ Amir Khadir de vendre des produits fabriquer en Israel

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2010-2015 - Québec Presse - Tous droits réservés